Beegons ! L’internet des objets au service de l’environnement

Chaque année, la pollution atmosphérique tue 7 millions de personnes dans le monde dont 600 000 enfants (OMS, 2018). Les conséquences de l’inhalation d’air contaminé vont des maladies respiratoires, du retard de croissance du cerveau chez les enfants jusqu’aux naissances prématurées. L’une des principales causes de ce problème devenu public, est l’usage de combustibles fossiles présents dans la plupart des véhicules.

La région la plus urbanisée du monde, l’Amérique latine, est au centre de ce problème. Nous en saurons donc un peu plus sur une initiative numérique qui vise à diffuser information en temps réel sur la qualité de l’air dans le deuxième pays le plus pollué du sous-continent, le Pérou, et plus précisément sa capitale, Lima.

Source: World Health Organization (WHO, 2018)

Selon l’Organisation Mondiale de la Santé, l’un des taux de pollution atmosphérique les plus élevés dans la région latino-américaine se trouve au Pérou, en particulier dans la capitale Lima, où la croissance urbaine accélérée a entraîné un important désordre routier qui positionne l’urbanisation comme principale source de pollution.

Chaque année, le Ministère de l’Environnement péruvien à travers son organisme spécialisé Standard de qualité de l’Environnement (ECA) recueille des données sur la concentration de particules toxiques dans l’air : PM10, PM2.5, dioxyde de carbone (SO2) et dioxyde d’azote (NO2). Son diagnostic révèle les hauts niveaux de pollution environnementale dans la capitale et les principales métropoles du pays.

Source: Ministère de l’environnement du Pérou (MINAM, 2015)

Face à cette réalité, Smart City Perú, un consortium de différentes institutions engagées dans le développement scientifique du pays, développe le projet « Beegons & IoT4X« , qui vise à fournir des données environnementales en temps réel à la population dans son ensemble via une application mobile et un site web.

En effet, Beegons cherche à créer un réseau de données grâce à des « capteurs » permettant de récupérer des informations dans une zone géographique spécifique puis diffusée au grand public ; de telle sorte que cette plateforme numérique impulse la ville intelligente dans divers domaines de la vie quotidienne et économique comme la production agricole, le climat, etc. Le projet au service de la lutte contre la pollution de l’air pourrait fournir des informations précises sur la présence de PM10 et de PM2,5 à Lima et dans les principales métropoles du pays .

Le premier bénéficiaire de ce projet sera l’usager, lequel sera davantage sensibilisé à la préservation de la qualité de l’air dans sa communauté générant par la même occasion une conscience écologique individuelle et collective. D’un autre côté, les administrations locales disposeront de nouveaux outils scientifiques numérisés pour légiférer la politique en matière de l’environnementale et de l’urbanisme. Enfin, la communauté scientifique aura accès à une base de données pléthorique pouvant ainsi accélérer la recherche.

Cependant, l’institution internationale « World Air Quality Index » publie des données sur la qualité de l’air sur son portail Web dans 88 pays presque en temps réel. Le gros problème de ce projet péruvien c’est qu’il n’existe que 4 antennes sans possibilité d’établir des comparaisons, des diagnostics et des relations explicatives entre elles.

Par ailleurs, le projet doit encore faire face à divers défis : d’abord celui de la relation avec les gouvernements locaux, car une volonté politique est essentielle pour gérer correctement la base de données ; ensuite le défi de la diffusion, car d’autres agglomérations urbaines présentent le même déficit et sont plus réticents à innover ;  enfin l’enjeu de l’acceptation du public utilisateur, en tenant compte du fait que la conscience écologique est en train de se construire dans l’imaginaire citoyen.

In fine, Beegons représente une opportunité de diffuser la conscience écologique et de créer le cadre d’une gouvernance partagée face à un problème essentiellement urbain. L’internet des objets se met au service de l’environnement, il reste encore à encourager les initiatives pour parvenir à une ville plus intelligente et écologiquement viable.

Jorge MAP


RÉFÉRENCES

Ministerio del Ambiente de Perú (MINAM, 2017). Cifras ambientales 2017. Sistema Nacional de Información Ambiental SINIA. Lima- Perú https://sinia.minam.gob.pe/cifras-ambientales

Smart City Perú (2018). Laboratorios Smart City CTIC- UNI http://vri.uni.edu.pe/wp-content/uploads/2016/11/1600_MCastillo_ECITEC2016.pdf https://www.ctic.uni.edu.pe/index.php/laboratorios/smartcityhttp://www.smartcityperu.org/1/beagons?lang=es

Journal Libération (2018). Emmanuel Macron affirme que la pollution de l’air provoque 48 000 morts par an, est-ce vrai ? https://www.liberation.fr/checknews/2018/11/29/emmanuel-macron-affirme-que-la-pollution-de-l-air-provoque-48000-morts-par-an-est-ce-vrai_1694780

Organisation Mondiale de la Santé (2019). Contaminación del Aire Ambiental https://www.paho.org/hq/index.php?option=com_content&view=article&id=12918:ambient-air-pollution&Itemid=72243&lang=es

Ministerio del Ambiente (MINAM, 2015). Informe Nacional de la Calidad del Aire 2013- 2014 http://www.minam.gob.pe/calidadambiental/wp-content/uploads/sites/22/2014/07/Informe-Nacional-de-Calidad-del-Aire-2013-2014.pdf

Journal Correo (2018). Lima es la segunda ciudad mas contaminada de América Latina https://diariocorreo.pe/peru/lima-es-la-segunda-ciudad-mas-contaminada-de-america-latina-825015/

Journal Correo (2018).Más de 15 mil limeños al año mueren por contaminación https://diariocorreo.pe/edicion/lima/mas-de-15-mil-limenos-al-ano-mueren-por-contaminacion-821584/

Journal RFI Espagnol (2018). 7 millones de personas mueren al año por la contaminación del aire, según la OMS http://es.rfi.fr/ciencia/20181030-7-millones-de-personas-mueren-al-ano-por-la-contaminacion-del-aire-segun-la-oms

World Air Quality Index (2019). La pollution de l’air dans le monde : Indice de qualité de l’air en temps réel https://waqi.info/fr/

Source Image mise en avant: Picture alliance/empics/C. Radburn

Licence Creative Commons


Ce(tte) œuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution 4.0 International.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s